Actualité scientifique : soutenance de thèse de Quentin Gasteuil, « Socialistes français et travaillistes britanniques face aux questions coloniales (1919-1939) : une étude comparée »

Quentin Gasteuil soutiendra sa thèse de doctorat en histoire contemporaine
intitulée : 


« Socialistes français et travaillistes britanniques face aux questions
coloniales (1919-1939) : une étude comparée »


le vendredi 10 décembre 2021 à 14h30 à l’École normale supérieure Paris-
Saclay, salle 1Z71, devant un jury composé de : 


M. Fabrice Bensimon (Professeur des universités, Sorbonne Université), directeur de
thèse
M. Emmanuel Blanchard (Maître de conférences, Université de Versailles Saint-
Quentin-en-Yvelines)
Mme Noëlline Castagnez (Professeure des universités, Université d’Orléans)
M. Kevin Morgan (Professor, University of Manchester)
Mme Mélanie Torrent (Professeure des universités, Université de Picardie Jules
Verne)
M. Olivier Wieviorka (Professeur des universités, École normale supérieure Paris-
Saclay), directeur de thèse


En raison du nombre limité de places dans la salle et pour assurer une bonne
organisation de la soutenance, merci d’indiquer avant le 3 décembre si vous
souhaitez y assister, ainsi qu’au traditionnel pot qui suivra, à l’adresse suivante :
quentingasteuil@gmail.com

Résumé
Tout au long de l’entre-deux-guerres, les socialistes français et les travaillistes
britanniques, membres de la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) et
du Labour Party (LP), sont confrontés aux questions liées à la domination coloniale
exercée par la France et le Royaume-Uni outre-mer. Qu’il s’agisse des tentatives de
gestion des empires qui succèdent à leur phase d’expansion, des projets de
réformes ou des contestations par les populations colonisées du sort qui leur est fait,
les occasions ne manquent pas pour que les membres des deux principaux partis de
la gauche non-communiste s’expriment et agissent vis-à-vis de ces enjeux. Cette
thèse poursuit un double objectif. Il s’agit d’éclairer le colonial tel qu’il est saisi en
métropole en s’appuyant sur les caractéristiques de deux formations bien
particulières et, dans le même temps, d’explorer plus avant les spécificités de la
SFIO et du LP en jetant sur eux une lumière originale. C’est dans une démarche
comparative que ce travail explore la rencontre entre deux familles politiques et les
questions coloniales. Il s’attache à caractériser la politique officielle de la SFIO et du
LP vis-à-vis de la thématique coloniale, ainsi qu’à étudier les différents mécanismes
qui concourent à sa formulation. Il offre également la possibilité d’investir les aspects
principaux des identités et des cultures politiques des socialistes et des travaillistes,
en proposant de saisir la place qu’occupent les questions coloniales dans leurs
univers politiques, et ce à travers l’étude de leur pensée politique, de leur ouverture
concrète sur les empires comme des actions qu’ils mettent en œuvre pour faire
aboutir leurs idées.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search