Publication : Sylvie Guillaume, Les rebelles de la politique. Posture ou sincérité ?, Armand Colin, 2022

Quand l’homme ou la femme politique sort du rang, le fait-il (ou
elle) pour son propre compte ou pour son pays ?

https://products-images.di-static.com/image/sylvie-guillaume-les-rebelles-de-la-politique/9782200630607-475x500-1.webp
En librairie le 2 février 2022

Les rebelles de la politique
Posture ou sincérité
?

Sylvie Guillaume
Préface par Jean-Pierre Rioux

Ni révoltés, ni révolutionnaires, les rebelles de De Gaulle à Macron
transgressent les normes du système politique sans pour autant vouloir
sa destruction. La rébellion, paradoxalement constructive, devient le
moteur de grandes réformes comme la légalisation de l’IVG ou
l’abolition de la peine de mort.
Enfants terribles dans leur famille politique tels Rocard, Séguin,
Chevènement, Sarkozy, retardant toute adhésion à un parti tels
Pompidou et Barre ou la refusant tels Badinter, Veil ou Macron, ils ont
tous un tempérament frondeur qui ne dessert pas leur ambition de
rénover le gouvernement. Héritiers de De Gaulle, ils ont « une certaine
idée de la France », héritiers de Mendès France, ils savent que
« gouverner, c’est choisir ».
À la veille des élections présidentielles du printemps 2022, qui du
président sortant, le « jupitérien » Emmanuel Macron, ayant fait
exploser l’organisation des partis, ou de ses adversaires réuniront une
France divisée – entre le rural et l’urbain, entre les nantis diplômés et
les Gilets jaunes –, tout ceci sur un fond de crise sanitaire, économique
et écologique ?

Sylvie Guillaume est professeur émérite d’histoire contemporaine des
universités et membre honoraire de l’IUF.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search