Actualité scientifique : Philippe Ariès du privé à l’intime

Guillaume GROS, responsable du site dédié à Philippe Ariès, membre de la SFHPo et chercheur associé FRAMESPA, Toulouse 2, nous signale :

Newsletter n° 13, Philippe Ariès du privé à l’intime

Site dédié à Philippe Ariès, Newsletter, n° 13, 2022

« Philippe Ariès du privé à l’intime »

Philippe Ariès, Pour une histoire de la vie privée


En 1983, Philippe Ariès propose des indices de la privatisation qui constituent la matrice de l’histoire des mentalités ou des sensibilités quand l’homme cherche à mieux se connaître via la littérature de civilité à partir du XVe siècle, par le biais du journal intime, des confessions à l’instar de celles d’un Rousseau, du goût de la solitude, du sentiment de l’amitié, autant de micro-changements qui « concourent à une nouvelle manière de concevoir et d’aménager la vie quotidienne », comme « extériorisation de soi et des valeurs intimes que l’on cultive en soi ». Cette nouvelle conscience de soi s’incarne dans l’aménagement d’espaces nouveaux dans la maison afin d’y renforcer l’intimité : « Le problème est donc de savoir comment on passe d’un type de sociabilité où le privé et le public sont confondus à une sociabilité où le privé est séparé du public et même l’absorbe ou en réduit l’étendue. » Depuis l’Histoire de la vie privée, ces thèmes ont trouvé de larges échos dans tous les secteurs des sciences humaines du privé à l’intime.

Consultez la suite de cette Newsletter enrichie de contenus visuels sur le site :  : « G. Gros, Newsletter, 13, “Philippe Ariès, du privé à l’intime”, Site dédié à Philippe Ariès, http://philippe-aries.histoweb.net, 2022 ».


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search