Appel à communication : « L’affaire LIP », 50 ans après

Informations relatives aux manifestations scientifiques et médiatiques qui se dérouleront en 2023 à l’occasion des 50 ans du mouvement des LIP, et au-delà. Toute proposition est la bienvenue.

« L’affaire LIP », 50 ans après

(Comité d’organisation : Jean-Paul Barrière UFC, Thomas Bouchet U Lausanne, Régis Boulat UHA, Georges Ubbiali UB)

Le 29 septembre 1973, la « marche des 100 000 » à Besançon semble marquer l’apogée d’un mouvement social de grande ampleur, depuis les premières grèves et occupations d’avril-juin 1973 menées à l’usine LIP de Palente par des salariés que menacent directement les difficultés de l’entreprise. Dans ces « années 68 », le retentissement et la médiatisation du conflit tiennent moins à sa durée sous diverses formes, certes remarquable, qu’au mythe autogestionnaire auquel son souvenir est attaché et, surtout, à une expérience globale et originale de lutte collective au retentissement exceptionnel, en France comme en Europe. Un demi-siècle plus tard, sans céder, ni à une nostalgie rétrospective, ni au fétichisme des dates-anniversaires, il apparaît fructueux de faire le point dans un cadre pluridisciplinaire après des recherches et publications récentes (D. Reid, G. Gourgues, L. Cros, Ch. Mathieu/ Th. Pasquier…), à la lumière des renouvellements historiographiques sur les mouvements sociaux et tant que des témoins et leurs archives peuvent être sauvegardés ou interrogés.

Le programme de travail

L’objectif du projet pluridisciplinaire conduit par des chercheurs des universités de Franche-Comté (UFC), de Bourgogne (UB), de Lausanne (UNIL) et de Haute-Alsace (UHA) consiste à impulser et à coordonner des initiatives scientifiques, archivistiques et mémorielles autour de quatre principales opérations : 

1. Un état de la documentation, à ouvrir au public (2022-2023)

De nombreux documents relatifs à « l’affaire LIP » ont déjà été partiellement rassemblés et inventoriés dans des lieux très différents : « Mémoires de 68 » par La Contemporaine à Nanterre, Archives nationales (fonds Charbonnel…), Archives départementales du Doubs (publiques, associatives ou privées, comme le très riche fonds Jeanningros), Archives municipales de Besançon, musée du Temps à Besançon, archives diocésaines, etc. ; des témoignages ont été recueillis ou publiés, notamment ceux des principaux acteurs. Mais il en reste encore à récolter ou susciter, avec souvent des archives personnelles à préserver (programme prévu d’entretiens retranscrits par les AM de Besançon et les AD du Doubs, puis publiés). Un appel au « grand public » dans la presse permettrait de collecter des témoignages directs et des documents audiovisuels ou papier : films, archives, etc.

Un étudiant ou titulaire d’un master en archivistique constituera un guide des sources de toute nature (manuscrites, imprimées, iconographiques, audiovisuelles…) et déterminera celles qui, numérisées, pourraient être mises à disposition du public en fonction des droits afférents. Elle ne porteraient pas seulement sur la période clé de 1973-1976, mais aussi en amont sur la vie de l’entreprise LIP au XXe siècle, sur le contexte économique et social local, et en aval sur ses suites. 

2. Un workshop thématique (avril-septembre 2023)

Il sera organisé à l’université de Franche-Comté, à l’université de Lausanne et à l’université de Bourgogne pour réunir chercheurs juniors et confirmés de plusieurs disciplines (historiens, sociologues, politistes, juristes, linguistes, économistes, historiens de la pensée économique et sociale, philosophes…) et pays en trois grandes journées thématiques, réparties en deux ateliers(2-3 communications + discussions par demi-journée). 

Ils feront l’objet d’un suivi organisé autour d’un blog (carnet d’Hypothèses). Certains ateliers et le colloque seront accompagnés, par exemple la veille au soir, ou le lendemain, de présentations cinématographiques (documentaires, fictions…) autour des LIP.

Dans l’idéal, un postdoc devrait être proposé pour accompagner l’atelier et le projet.

Atelier 1 : Université de Franche-Comté, MSHE Besançon – vendredi 7 avril 2023

Workshop 1a (matin) : LIP au regard des sciences humaines et sociales
Workshop 1b (AM) : LIP, un laboratoire politique : actualité de l’autogestion

Atelier 2 : Université de Bourgogne, MSHE Dijon – vendredi 9 juin 2023

Workshop 2a (matin) : Les mutations de l’action collective 
Workshop 2b (AM) : La dimension genrée du travail et des luttes chez LIP

Atelier 3 : Université de Lausanne – vendredi 29 septembre 2023

Workshop 3a (matin) : Lip en Suisse 
Workshop 3b (AM) : Circulations et solidarités militantes autour des LIP

3. Un colloque international (Besançon, 16-18 novembre 2023)

En intégrant les acquis des ateliers thématiques sans les répéter, il s’agirait d’ouvrir la réflexion, dans un futur appel à contributions (janvier 2023), sur les principaux enjeux que la recherche en SHS a su dégager de « l’affaire LIP », dans une perspective comparatiste nationale et internationale (cf. infra).

4. Une médiatisation des contenus (2023-2024)

Outre les expositions, les projections, les événements et les publications, prévues dès 2023 par divers organismes institutionnels (Archives départementales du Doubs : exposition sur le conflit LIP sept. 2023-avril 2024 ; musée du Temps à Besançon : exposition d’objets LIP nov. 2023-avril 2024 ; Archives municipales de Besançon et départementales : entretiens avec des témoins ; médiathèque et MJC de Palente ; archives du canton de Vaud, cinémathèque de Lausanne…), il s’agira de :

·       proposer une ou des bases de données archivistiques adaptées à différents types de publics ;

·       concevoir, par exemple, des formats brefs de support audiovisuels combinant documentation et analyses scientifiques (Ex. : « Minute LIP » en septembre 2023 : série de formats courts à partir d’archives audio ou images par France 3 ou France Bleue) ; 

·       prendre aussi des initiatives en direction des étudiants et des publics enseignants et scolaires (rectorat de Besançon, étudiants de Lausanne…).

Conseil scientifique 

Antoine Chollet, Jean-Claude Daumas, Pierre-Yves Donzé, Marion Fontaine, Guillaume Gourgues, Dominique Jacques-Jouvenot, Danièle Linhart, Céline Marty, Chantal Mathieu, Cécile Péchu, Donald Reid, Géraldine Vernerey-Kopp, Xavier Vigna, Jean Vigreux

Comité d’organisation

Jean-Paul Barrière UFC, Thomas Bouchet UNIL, Régis Boulat UHA, Georges Ubbiali UB

Thèmes et enjeux

·       L’entreprise LIP et l’évolution de  l’industrie horlogère au XXe siècle

·       LIP, une entreprise dans la ville

·       Les mutations de l’action collective des salarié.e.s autour des « années 1968 »

·       Les acteurs du conflit LIP : patronat, syndicats, partis politiques, autorités publiques et population à l’épreuve du mouvement social 

·       Un répertoire des mouvements sociaux enrichi ?

·       « On fabrique, on vend, on se paie » : réalités et illusions de l’autogestion

·       L’appropriation des outils de travail : modalités, extension et limites

·       La dimension genrée du travail et des luttes chez LIP

·       Les immigré.e.s, des invisibles ?

·       Les traces médiatiques et culturelles de LIP

·       Société festive et tensions internes

·       Échanges et circulations militantes en France et en Europe (Joint français, Larzac…)

·       De remarquables mouvements de solidarité avec les LIP

·       Un retentissement national et international exceptionnel

·       « Les enfants de LIP »

·       LIP, après LIP

Contacts : 

Jean-Paul Barrière <jean_paul.barriere@univ-fcomte.fr>

Thomas Bouchet <thomas.bouchet@unil.ch>

Regis Boulat <regis.boulat@uha.fr>

Georges Ubbiali <g.ubbiali@free.fr>



Citer ce billet
sfhpol (2022, 14 novembre). Appel à communication : « L’affaire LIP », 50 ans après. Société française d'histoire politique. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3ko

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search