Publication : Matthieu Boisdron, Joseph Paul-Boncour (1873-1972), Paris, Sorbonne Université Presses, 2023.

Personnalité oubliée de la IIIe République, Joseph Paul-Boncour a pourtant joué pendant l’entre-deux-guerres un rôle politique et diplomatique important. Représentant l’aile droite du parti socialiste, non marxiste, favorable à la défense nationale comme à la participation gouvernementale aux côtés des radicaux, le parlementaire fait tout au long des années 1920 figure de « frondeur » parmi les siens. S’il ne parvient pas à réorienter son parti et le quitte au début des années 1930, Paul-Boncour trouve ailleurs les moyens d’exposer et de défendre ses conceptions. Membre du Conseil supérieur de la défense nationale, délégué de la France à la Société des Nations, ministre de la Guerre puis des Affaires étrangères, et même fugacement président du Conseil, il compte parmi les quelques responsables politiques qui façonnent la politique extérieure de la France au cours de cette cruciale décennie. Malgré sa compréhension du danger nazi, il échoue à imaginer une réponse efficace aux visées allemandes. Et si Paul-Boncour compte parmi les 80 parlementaires qui s’opposent au vote des pleins pouvoirs à Pétain, l’ampleur de la défaite de 1940 a compromis son bilan et durablement évacué son souvenir de la mémoire collective nationale.

Une plongée passionnante dans l’histoire de la IIIe République et du mouvement socialiste français à travers la vie d’un homme remarquable et pourtant méconnu, proposée par Matthieu Boisdron, lauréat du prix de thèse 2021 de l’Assemblée nationale en histoire de l’institution parlementaire.

L’auteur

Matthieu Boisdron est docteur de Sorbonne Université (2020) et chargé d’enseignement à Nantes Université. Ses recherches portent sur l’histoire politique de la France au XXe siècle et l’histoire des relations internationales européennes à la même période, notamment celle de l’Europe centrale, orientale et balkanique. Auteur de plusieurs ouvrages sur ces questions, il a notamment publié 1977. Nantes bascule à gauche (Éditions midi-pyrénéennes, 2023), Diplomate en Lettonie. Carnets de Jean de Beausse, premier secrétaire de l’ambassade de France à Riga, 1938-1940 (Mens Sana, 2011) et La Roumanie des années trente (Anovi, 2007). Il a plus récemment codirigé la publication de deux dossiers spéciaux de revues : “S’allier à l’Est. Militaires et diplomates face aux fluctuations du système européen (1917-1938)”, Guerres mondiales et conflits contemporains, n°288, 2022/4 et “Repenser la Petite Entente. Acteurs et pratiques d’une coalition du temps de paix”, 20&21. Revue d’histoire, n°152, 2021/4 ; ainsi que celle de l’ouvrage collectif “Marges impériales en dialogue. Échanges, transferts, interactions et influences croisés entre les espaces postcoloniaux francophones et la périphérie soviétique européenne dans la seconde moitié du XXe siècle” (2022). Il a enfin signé plusieurs articles ou chapitres d’ouvrages, dont “Une visite pour rien ? Le voyage officiel du Premier ministre Raymond Barre en Hongrie (27-29 octobre 1977)”, in Ferenc Gazdag (dir.), Vers une nouvelle Europe ? La France et l’Europe centrale au regard des relations franco-hongroises contemporaines (Dialóg Campus Kiadó, 2019) ou encore “Un cas majeur de corruption dans la Roumanie de l’entre-deux-guerres : l’affaire Škoda”, in Sylvia Marton, Frédéric Monier, Olivier Dard (dir.), Moralité du pouvoir et corruption en France et en Roumanie, XVIIIe-XXe siècle, (Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2017).

Lien vers le site de l’éditeur



Citer ce billet
sfhpol (2023, 21 avril). Publication : Matthieu Boisdron, Joseph Paul-Boncour (1873-1972), Paris, Sorbonne Université Presses, 2023. Société française d'histoire politique. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3m9

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search