Actualité scientifique : journée d’étude de la SFHPo “Fidèles au parti ? Communismes et loyautés dans les espaces germanophones”, 16 juin 2023, Paris

Journée d’étude de la Société française d’histoire politique

Fidèles au parti ?

Communismes et loyautés dans les espaces germanophones

16 juin 2023

Salle 323

Maison de la recherche, Paris

Ou en ligne :

https://bbb.unistra.fr/b/kar-j0s-r4y-kwr

Organisée par Jean-Numa Ducange (Univ. Rouen/IUF), Karim Fertikh (Univ. Strasbourg/IUF), Franck Schmidt (EHESS/Univ. Heidelberg)

Pour les mouvements communistes, la question de la loyauté, sur laquelle cette journée d’étude veut relancer la discussion, est centrale. Entre fidélité et dissidence, les communistes ont eu à recomposer leurs systèmes de croyance, à donner un sens à des stratégies partisanes changeant parfois brusquement, à faire avec les écarts perçus entre le communisme idéal et le communisme réel. De leur côté, les organisations communistes n’ont eu de cesse que d’inventer des technologies partisanes de production de la loyauté, dont les autobiographies communistes sont une des traces les plus remarquables, et de recoder l’espace du dicible pour ne pas aboutir à une surproduction de dissidences.

Les questions de loyauté se posent avec un intérêt particulier au sein des espaces germanophones, où le communisme a eu de multiples statuts. Espaces de lectures « dans le texte » de l’œuvre de Marx, et donc ouverts à toutes les entreprises de « Renaissance » opposant un Marx originel dans son œuvre au Marx dans sa vulgate, ces espaces ont été aussi des lieux de dissensions et de scissions. Dans ces espaces, le communisme a occupé des statuts divers entre idéal lointain, doctrine proscrite et idéologie d’État.

Cette journée d’étude est organisée par le groupe Monde germanique de la SFHPo, qui réunit des chercheur·e·s travaillant sur les communismes germanophones.

PROGRAMME

Introduction :

Karim Fertikh  (9h00-9h15)

Matin

Présidence : Jean-Numa Ducange

Panel 1 : Retours d’exil et intégration en RDA (9h15-10h15)

Pierre Millet : «  Wilhelm Eildermann (1897-1988) : Un siècle de loyauté au parti »

Aurélie Denoyer : « Les communistes espagnols en RDA: entre loyauté et dissidence »

Panel 2 : Intellectuel·les et communisme (10h30-12h00)

Perrine Val : « Le cinéma comme espace de négociation politique ? Cinéastes communistes en RDA, entre fidélité au Parti et tentatives d’émancipation »

Hadrien Buclin : « La loyauté des intellectuels au Parti suisse du travail à l’épreuve de l’intervention soviétique en Hongrie »

Paul Maurice : « Un “dissident fidèle à la ligne” en RDA ? La loyauté ambivalente de l’historien de l’économie Jürgen Kuczynski »

Après-midi 

Présidence : Franck Schmidt

Panel 3 : Militer dans un Parti-État (14h00-15h00)

Alix Heiniger : « Was ich weiss, das erzähle ich, denn wenn ich die Partei betrüge, betrüge ich mich ja selbst, ohne die Partei bin ich gar nichts.” Résistance antifasciste, purges et réhabilitation: des communistes allemand·es au service du parti 1930-1975 »

Michel Christian : « Force et faiblesses de la loyauté au parti : le SED dans une approche micro-historique »

Panel 4 :  Exclu·es du parti (15h15-16h15)

Pierre Krieger : « Un communiste germanophone dans la France de l’entre-deux-guerres : l’exclusion de Charles Hueber du PC en 1929 ».

Layla Kieffel : « Exclu·es du parti : exigences, surveillance et rapports de force au sein de l’Internationaler Sozialistischer Kampfbund (1919-1939) »

Conclusion : Sonia Combe (16h15-16h45)



Citer ce billet
sfhpol (2023, 11 mai). Actualité scientifique : journée d’étude de la SFHPo “Fidèles au parti ? Communismes et loyautés dans les espaces germanophones”, 16 juin 2023, Paris. Société française d'histoire politique. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3me

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search