Publication : Pierre Manenti, Les barons du gaullisme, Passés Composés, 2024

L’histoire du gaullisme pourrait s’apparenter à celle d’un seul homme, tant le personnage est flamboyant. Seulement voilà, le Général avait ses généraux, à la fois ambassadeurs de sa parole, conseillers de l’ombre, négociateurs, connus sous le nom de « barons du gaullisme ». À l’origine au nombre de cinq (Jacques Chaban-Delmas, Michel Debré, Jacques Foccart, Roger Frey et Olivier Guichard), ils ont animé et dirigé la vie politique de la droite de 1947 à 1995, lui donnant deux Premiers ministres, agissant en faiseurs de roi lors des élections et en gardiens de la mémoire face à Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing puis Jacques Chirac. Leur histoire traverse ainsi le XXe siècle. Ces seigneurs ont parfois élargi leur cercle, ainsi aux anciens Premiers ministres Maurice Couve de Murville et Pierre Messmer, mais aussi à des figures comme André Malraux, Albin Chalandon, Pierre Mazeaud. À travers une série d’archives inédites, mais aussi des entretiens avec les derniers contemporains de la période, cette première histoire des barons du gaullisme brosse le portrait de ces hommes de l’ombre, questionnant à travers eux les méthodes politiques du général de Gaulle, ses combats mais aussi son legs.

A paraître le : 17/01/2024



Citer ce billet
sfhpol (2023, 18 novembre). Publication : Pierre Manenti, Les barons du gaullisme, Passés Composés, 2024. Société française d'histoire politique. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3nv

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search