Publication : Renaud Meltz, La France des années 1930. Les épreuves de la République, Points Seuil, 2023

La France des années 30 est travaillée par un recul inquiet de la confiance en la démocratie libérale. Elle connaît une crise de la représentation parlementaire (6 février 1934), mais se caractérise aussi par l’espoir de lendemains meilleurs et d’une réinvention de la politique (le Front populaire), voire d’un dépassement des limites de l’homme. Le mot « transhumanisme » ne naît-il pas en 1937, tandis que le vertige de la modernité technologique inspire les premières pensées écologiques ? Une société nouvelle émerge, où les femmes actives, les immigrés, les travailleurs coloniaux transforment le visage des villes. Mais la guerre n’est plus seulement un souvenir traumatisant : elle devient une menace imminente. Lorsque Roger Martin du Gard apprend qu’elle scelle cette décennie féconde, il note : « Rien ne se passe comme on le prévoyait. »

Renaud Meltz, membre de la SFHPo, est professeur des universités et membre de l’Institut universitaire de France. Il a notamment publié les biographies d’Alexis Léger et Pierre Laval. Actuellement directeur de recherche au CNRS (Maison des sciences de l’homme du Pacifique), il pilote un Observatoire des héritages des essais nucléaires en Polynésie.

Lien vers le site de l’éditeur (cliquer ici).



Citer ce billet
sfhpol (2023, 25 novembre). Publication : Renaud Meltz, La France des années 1930. Les épreuves de la République, Points Seuil, 2023. Société française d'histoire politique. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3nx

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search